Platanes : l'hécatombe continue

Publié le par Le Platane

Nouveaux arrachages à Albi et Pamiers

Alors que le sort des 225 platanes de la route d'Albi, à la sortie de Toulouse, n'est toujours pas tranché (note du 15/12/05), 70 de leurs cousins de la route de Toulouse, à la sortie d'Albi, attendent la tronçonneuse dès cette semaine.
Les abattages, nocturnes, doivent commencer mercredi soir à 20h.
Il ne s'agit pas cette fois de faire passer une ligne de bus, mais d'élargir encore la route, qui  n'est pourtant pas un petit chemin vicinal, aux caractéristiques autoroutières (2x2 voies).
Un vrai progrès : on va pouvoir enfin foncer à plus de 100 km/h sur les quelques kilomètres de la sortie actuelle de l'autoroute jusqu'à l'entrée d'Albi... et ralentir dans les bouchons de la "rocade" d'Albi, qui reste à 2x1 voie. Cherchez l'erreur.
A la place des platanes du terre-plein central, qui donnait à cette voie des allures de boulevard urbain presque civilisé (si ce n'était les fous du volant qui pressaient trop le champignon en oubliant que la route passe devant un lycée), la DDE promet de planter... des pins parasols !
L'avantage du pin, c'est qu'il n'a pas de feuilles qui tombent. Une épine de moins sur le plancher.
A Pamiers, 5 platanes ont été abattus en douce la semaine dernière.
Officiellement, pour faire de la place aux vélos !
En fait, il s'agissait de conserver de précieuses places de stationnement sur le boulevard de la gare, qui risquaient de bêtement disparaître avec la création d'une piste cyclable.
La mode est aux excuses écolos chez nos arracheurs de platanes régionaux.

Publié dans bric à broc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

honey 27/01/2006 17:49

Hier soir, sur la 3 j'ai vu les abattages nocturnes! ça m'a fait mal!

le platane 25/01/2006 18:43

A Civetta : les barrières de sécurité sont une solution alternative dans le cas des "méchants" platanes tueurs d'automobilistes, pas dans le cas d'élargissements de la voirie, comme à la sortie de Toulouse et d'Albi (ou à l'entrée, selon le sens de circulation) ou à Pamiers.Les rembardes métalliques sont par-ailleurs critiquées par les motards, qui les accusent d'être de véritables guillotines. Je suppose que d'autres solutions existent (en bois, rebords abrasés ?). Mais c'est tellement plus pratique pour les planificateurs des abattages de platanes d'opposer motards à "écolos", cyclistes à "écolos" (Pamiers), usagers et défenseurs des transports en commun et "écolos" (Toulouse)...

civetta 25/01/2006 18:04

et les barrieres de securité, ça pouvait pas remplacer l'arrachage?

nico 25/01/2006 11:04

Ne vois tu rien venir, oh! Anne, ma plate Anne ?!:)

filou 25/01/2006 08:32

Le platane albigeois est un hérétique de la vitesse. Il est si statique ...