Toulouse ne fume plus

Publié le par Le Platane

Les derniers jours des dernières cheminées industrielles de Toulouse

Après la démolition de la grande cheminée rouge et blanche d'AZF, restée debout après l'explosion de l'usine au sud de Toulouse, c'est au nord que d'autres vestiges d'un passé industriel révolu vont être abattus.

Aux Ponts-Jumeaux, les trois cheminées en brique des anciennes Ferronneries du Midi doivent être démolies d'ici la fin du mois.


Sur la plus haute d'entre-elles, une date : 1920.
Et une inscription : "Fumisterie Industrielle L.Couquet".


A leur place, 1.300 logements, des bureaux, des commerces.
Mais comme pour AZF, il faudra d'abord dépolluer le site.


Publié dans bric à broc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
T'ar Tag Gueule, pas de quartier
Répondre
C
ah oui j'ai vu ça... et tous ces tags bariolés, c'est quelque chose, dans le coin!
Répondre