Prunes de printemps

Publié le par Le Platane

Les horodateurs fleurissent à Toulouse

L'arrivée du printemps fait fleurir les prunus sur le bord du canal du Midi. Ces derniers temps, une nouvelle variété porteuse de "prunes"* s'y est aussi épanouie : les horodateurs.

Entre la rue Gabriel Péri et les allées Jean-Jaurès, les habitants du quartier qui avaient l'habitude de stationner gratuitement sur le bord du canal doivent désormais débourser 15 euros par mois. "Prix d'ami", précise la mairie. Le stationnement payant va se généraliser à Toulouse. On recensait jusqu'à présent 10.000 places gratuites en surface contre 9.000 places payantes en souterrain, selon un récent dossier du Point.


*Qui saura me dire pourquoi les amendes se tranforment en prunes en argot ?

Publié dans bric à broc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Non, non, c'etait en voiture, of course. Et maintenant, plus de retard dans les prunes, je te le dis! flashée le 20 janvier, reçue la prune le 25.....re-flashée le 24 (mais là, en plein jour, j'avais pas vu... j'ai du coup cru qu'ils m'envoyaient deux fois le meme truc) reçu la prune le 2 fevrier!! oh joie!!!
Répondre
L
Une voiture "de course", alors ?
F
Pour info, les "horopruniers" sont encore plus amis à Paris : 10 euros le mois en stationnement résidentiel.
Répondre
L
Je sais. Ce fut même un argument pour faire baisser le prix initial annoncé par la mairie de Toulouse.
H
C'est comme allées Jean-Jaurès: si tu stationnes, tu paies via l'horodateur, mais depuis le 8 Octobre 2005, il faut raquer JUSQU'A 20h, et non plus jusqu'à 18h comme avant!
Répondre
L
C'est aussi payant entre 12 et 14h, à présent.
C
ben moi le mois dernier je me suis pris deux fois le radar des allées de Brienne en pleine tronche, pour 51km/h et 56km/h, le tout pour 180€ et 2 pts en moins sur le permis, ça calme!!!!!!! je passe à 32km/h, maintenant!!!
Répondre
L
56 km/h à vélo ;-) ?Je me suis aussi fait flasher une fois, en pleine nuit et aux alentours de 50/55 kms/h, mais j'attends toujours "la prune"...Il paraît que le radar avait des retards de transmission des infractions
E
joli...Oui, me restera plus qu'à venir à pieds en ville ! Et joli pactole pour ceux qui empochent le résultat.Mais n'y a-t-il pas d'associations de quartier ou autres qui se sont rebellées ?(Oups, je n'ai peut-être pas tout lu non plus...)
Répondre
L
Si, il y a même eu une association spécialement créée pour l'occasion à St Aubin. Mais moins pour contester le principe même du stationnement payant, comme ce fut le cas dans le 7e arrondissement de Marseille, que pour négocier le tarif et les conditions d'application.