Les Martiens de Najac

Publié le par Le Platane

La Vie comme elle va, au cinéma

Hollywood et les blogbusters du box-office n'ont pas l'apanage des suites et des "remakes" au cinéma. Après nous avoir régalé en 2004 avec La Vie comme elle va, délicieux documentaire sans prétention tourné avec ses voisins d'un petit village de l'Aveyron, Jean-Henri Meunier remet le couvert avec un égal bonheur dans Ici Najac, à vous la Terre. Le réalisateur, pote de Jacques Higelin et de Charlélie Couture, s'est établi voici dix ans dans ce petit village aveyronnais pour fuir Paris. Il tient à montrer en long et en large ce qu'il apprécie le plus dans ce coin paumé, un peu "trou du cul du monde" : pas le décor de carte postale - chateau médiéval sur fond de verdure garanti 100% oxygéné- mais les gens.
Des vrais gens, garantis 100% humains, à défaut d'être tous aveyronnais pur souche. Un parti-pris qui chagrine visiblement d'autres Najacois, qui se plaignent sur le site Web Najac Tribune que le réalisateur ne filme que des "clochards" (sic). Ceux-là auraient sans doute préféré un long clip publicitaire avec un maire-le truculent Hubert Bouyssières- paraissant moins "paysan", des agriculteurs -le vieux meunier-boulanger sage ou le jeune éleveur-bourlingueur- moins "bios", un chef de gare plus "actif" et des retraités qui le seraient moins (actifs). Disons-le tout Net : ces Najacois-là ne le savent peut-être pas, mais ils figurent déjà sur l'affiche du film :

Après Cannes et son festival, Ici Najac, à vous la Terre, a été présenté jeudi 8 juin à Toulouse, en présence du réalisateur et de certains de ses acteurs. J'ai beaucoup regretté de n'avoir pas pu y être présent, mais le film est toujours l'affiche à l'ABC. Vous pouvez aller le voir sans réserve, sinon celle de ne venir sous aucun prétexte m'accabler de réclamations dans ce coin tranquille de l'Aveyron où il m'arrive également de me terrer si, d'aventure, vous étiez vous aussi Najacois pur souche.

Publié dans Le platane se cultive

Commenter cet article