Lutte contre le cancer écolo

Publié le par Le Platane

« Une prise de conscience trop tardive des pouvoirs publics, le sentiment largement partagé que l'on veut cacher la vérité, l'incohérence des politiques conduites au niveau national ont favorisé les peurs et laissé le terrain libre à l'exploitation par les hérauts d'une écologie plus soucieuse de trouver un fonds de commerce à des fins électorales que de servir le bien public. »

Jean-Pierre Camilleri, chercheur honoraire de l'Institut Curie, dans une tribune libre du Monde sur le nombre de cancers "environnementaux".

Publié dans (Re)citation

Commenter cet article