Où sont les ours ?

Publié le par Le Platane

On a retrouvé l'ours perdu

Coucou, le re-voilou, l'heureux Balou.
L'ours slovène, dont on était sans nouvelle depuis son lâcher à Arbas, a finalement été détecté dans les petites Pyrénées, entre Ariège et Haute-Garonne.
Il sera maintenant suivi en continu, jour et nuit, annonce l'association du pays de l'Ours, initiatrice des réintroductions, en laissant entendre que l'animal pourrait être recapturé pour lui poser un nouveau collier-GPS.
L'association FERUS demande d'ors et déjà la reprise du programme de réintroduction, qui prévoyait le lâcher de 5 ours cette année (outre Balou, 3 femelles ont déjà été lâchées dans les Pyrénées). Réunis aujourd'hui à Toulouse, les élus montagnards de l'ANEM ont au contraire demandé une nouvelle fois la suspension des réintroductions.
La ministre de l'Ecologie, Nelly Olin, qui s'était publiquement émue du silence-radio de Balou, a indiqué ce matin sur Europe 1 qu'elle prendrait sa décision dans les 24 heures. En tout état de cause, l'ours ne pourrait pas rejoindre les Pyrénées avant l'automne, a-t-elle ajouté.
La nouvelle du retour de Balou s'est propagée jusqu'en Suisse, où l'on se dit plus pessimiste sur le sort d'un autre plantigrade, aperçu l'été dernier dans les Alpes, mais qui n'a plus donné de signe de vie depuis 9 mois.
C'est vrai, quoi, ils pourraient téléphoner !

Publié dans bric à broc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Les éleveurs dénoncent la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées. On comprend leurs inquiétudes, mais ce combat est perdu d’avance. Comment faire en sorte que l’ours nous soit profitable ? Telle est la question que les éleveurs doivent se poser ! Je leur suggère de déposer une marque « Pays de l’Ours ». Cette marque collective pourrait être apposée sur tous les produits issus de la région qui supporte la présence du plantigrade. Charcuterie, fromage, fruits…..pourraient être ainsi valorisés. L’utilisation de la marque par l’industrie agroalimentaire, la distribution, devrait faire l’objet d’une cotisation qui alimenterait un fonds d’indemnisation et permettrait de communiquer. Le public, dans son ensemble, est favorable à l’ours. Il faut donc tirer parti cette sympathie et construire une identité positive de l’agriculture autour de l’ours.
Répondre
L
J'approuve.Pour votre information, cette marque existe déjà.Elle est gérée par l'ADET (suivre le lien de l'association du pays de l'Ours, ci-dessus) sur les territoires des communes adhérentes et favorables à la réintroduction, mais pas dans l'Ariège, et concerne quelques fromages et des producteurs d'agneaux broutards, notamment.En Béarn, le FIEP a également lancé une marque/label pour un fromage, le Pé D'escaous, qui n'a certes pas les moyens de communication de l'AOC Ossau-Iraty, mais a le mérite d'exister et a même été présenté au salon de l'agriculture à Paris.
O
Comme je suis un Parisien (tête de chien), et que ma connaissance des ours se limite a mes visites du zoo du bois de Vincennes, je vais eviter de donne un avis qui forcément sera à coté de la plaque! Je trouve néanmoins curieux le presque silence des écolos dans cette histoire qui font profil bas en tout cas dans les médias! Alors que d'habitude, ils font de grands scandales pour moins que ça! Auraient-ils des électeurs parmis les anti ours?
Répondre
L
Remarque très pertinente.Je ne pense pas que des électeurs Verts soient anti-ours, mais il faut souligner que tous les lâchers se sont historiquement passés quand la droite est au pouvoir (Barnier, Lepage et maintenant Olin).SVP, ne vous laissez pas intimider par le "terrorisme" local des Pyrénéens anti-ours qui crient qu'ils sont les seuls à avoir le droit d'avoir un avis sous prétexte qu'ils vivent "au pays". On vit en démocratie, tout le monde a une voix, même si c'est, parfois, pour dire n'importe quoi...(et certains Pyrénéens "pur souche" ne s'en privent pas).
M
Putaing on marche sur la tête dans ce pays : On est pas des plantigrades, mais des connerigrades.<br /> Tu vas voir que bientôt notre ours va être inculpé dans l'affaire Clearstream...
Répondre
L
On dit bien "con comme ses pieds",alors,  ne pas s'étonner d'être ainsi "planté" !
K
merci pour l'info!!! bizz
Répondre