L'autan des cerises

Publié le par Le Platane

Mémoire en coup de vent

Le temps des cerises est revenu
comme un coup de vent dans mes moires.



Souvenir d'un temps, où l'on mordait la vie à pleine dents,
grimpant aux arbres aussi haut que les branches, fragiles et cassantes, le permettaient,
tâchés de sang écarlate et sucré, maculés de résine collante et dorée,
recrachant les noyaux à pleines joues, à vide-poumon, aussi loin que le souffle de l'air le voulait.



Publié dans bric à broc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Woua con ! (cong) Joli ! Bravo !
Répondre
L
La cerise sur le gateux ?
D
Quand nous chanterons le temps des cerises...
J'en rêve de cerises cueillies à même l'arbre, je me contenterai dès mon retour prochain : d'une bonne livre pour la petite dame, sur les étals du marché de Dinard.
Répondre
L
Alors faudra pas tarder, parce que le temps des cerises tend à passer. C'est bientôt la faim.