L'étranger est mon voisin

Publié le par Le Platane

«  Les gens ont pris conscience que l'étranger n'était ni un concurrent sur le marché du travail ni un clandestin, mais un voisin avec qui ils vivent.(.. ) Il y a une lente prise de conscience de l'absurdité de la fermeture des frontières à l'heure de la mondialisation. »
 
Catherine Wihtol de Wenden, universitaire, chercheuse à Sciences-Po
, dans une interview au Monde.

Publié dans (Re)citation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article