Gros nichons et faux-cul

Publié le par Le Platane


Maire-adjoint de Carcassonne, Jean-Louis Bès exige le retrait d'affichettes pour revues pornos en vitrine des kiosques à journaux. La Dépêche du Midi moque cette "croisade" et prend la défense des kiosquiers en expliquant que c'est une société nationale qui conçoit ces affiches. Elles représenteraient 30% de leurs ventes, selon un responsable de cette société, interrogé par Midi-Libre.

Publié dans Rebuts de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Si le sujet t'interesse, je te conseille la ecture de cet article : http://bricablog.net/index.php/2005/09/11/678-pornographie-ordinaire-chez-edouard-leclerc
Répondre
L
Merci pour le lien.C'est effectivement la même problématique.J'ai surtout apprécié la réponse de Leclerc, superbement "faux-cul", expliquant qu'il ne vendait pas ce genre de publications dans ses hypermarchés. Les petits kiosquiers doivent en soupirer d'aise...
M
Et veulent les lobbies qui niquent que Jean-Louis Bès sa culotte !
Répondre
L
lou string minimum, ou le lobby-kini ?
F
Heureusement que le s du monsieur ne se prononce pas z ...
Répondre
L
Comme Zorro du porno ?