Désert nucléaire

Publié le par Le Platane

«  Les anciens savaient où se trouvait l'uranium. Ils savaient aussi qu'il fallait s'en éloigner. On ne devait pas s'asseoir à certains endroits, sinon on mourait. Les Blancs ont donné de l'alcool aux Aborigènes ou un peu de farine pour connaître l'emplacement des sites. »
 
Eileen Wanu Wingfield, vieille militante aborigène, dans un reportage du Figaro Magazine relatant son combat contre l'implantation d'une décharge de déchets radioactifs dans le désert australien, ancien théâtre d'essais nucléaires qui abrite aujourd'hui la plus grande mine d'uranium du monde.

Publié dans (Re)citation

Commenter cet article