Premier prix littéraire en poche

Publié le par Le Platane

«  Joël Egloff illumine, par sa poésie et son humour, l'univers kafkéïen qui deviendra le nôtre si nous ne préservons pas la planète de nos souillures et de nos violences »
 
Claude Godfryd, critique au Figaro Littéraire, saluant la sortie en poche de L'Etourdissement , lauréat 2005 du Livre-Inter.

Publié dans (Re)citation

Commenter cet article