Ultimatum anti-ours

Publié le par Le Platane

Le maire et conseiller général de Saint-Pée de Bigorre, Bruno Lepore, menace de démissionner si Franska, l'ourse qui s'est établie sur sa commune, n'en est pas retirée d'ici le 30 septembre. A lire l'édition des Hautes-Pyrénées de La Dépêche, cet élu que l'ours hérisse semble surtout soucieux de caresser ses électeurs-chasseurs dans le sens du poil. « La forêt de Trescrouts est située au cœur du territoire où se trouve l'ourse. Lors de battues, dans ce lieu où la visibilité est peu importante, les chasseurs vont avoir bien du mal à la distinguer d'un sanglier », plaide-t-il.

Publié dans bric à broc

Commenter cet article

martin Lothar 05/09/2006 22:44

Confondre un ours et un sanglier ? Et mon cul, c'est du poulet ?
Boire ou chasser, il faut choisir...

Le Platane 06/09/2006 00:33

J'aime bien ton slogan "Boire ou chasser"Il faut juste faire la part de "gasconnade" dans la bravade de cet élu bigourdan : rendez-vous le 1er octobre pour constater sa réelle démission...Et connaître le "terrain". En fait, ses électeurs-chasseurs ont peur qu'on leur interdise de chasser dans "leur" forêt à cause de la présence de l'ourse. Et lui, plutôt que de les rassurer ou les raisonner, jouer les intermédiaires avec les services de l'Etat pour trouver un compromis, etc,  il préfère sonner du cor avec eux. Electoralement, c'est plus payant !