Comme un ours en cage

Publié le par Le Platane

Saison à risque

L'ouverture de la chasse a lieu ce week-end dans les Pyrénées françaises.
Au vu de l'état d'esprit de nombreux Tartarins, qui déclarent haut et fort qu'ils refusent de renoncer à une battue en cas de présence de l'ours sur "leur" territoire, la fin de saison risque de ne pas être de tout repos pour les plantigrades avant l'hibernation.
Seraient-ils plus en sécurité en prison ?
Cette "ouverture" si attendue s'accompagne d'une certaine étroitesse d'esprit...

Rappelons que l'ours est un animal fourbe qui n'attaque l'homme "en état de légitime défense" que si ce dernier est armé d'un fusil, comme l'ont démontré fort tristement Cannelle (Pyrénées Atlantiques, 2004) et Mellba (Haute-Garonne, 1997).


L'un des deux ours de l'enclos d'Artiès, dans le val d'Aran espagnol

Publié dans Déclics

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Faut pas le mettre en prison ce fauve omnivore : Il faut de suite le renvoyer dans un lieu d'ours sauvage où de la journée, il ne verra jamais la sale gueule d'un humain (qui sent très mauvais en plus).
Répondre
L
Aurais-tu déjà goûté de l'humain tout crû, Mr le Garou ?Où confonds-tu avec une huître ?PS : pourquoi les ours s'appelent Martin ?