Un champignon ronge les platanes du canal du Midi

Publié le par Le Platane

Le chancre du platane détecté dans l'Aude

Une centaine de platanes (84 exactement) vont être prochainement abattus le long du canal du Midi. Ces arbres seraient gravement malades, victimes du chancre du platane.
Ce champignon a été détecté en avril dernier à Villedubert, dans l'Aude. Voies Navigables de France (VNF), l'organisme qui gère le canal, annonce la mauvaise nouvelle seulement maintenant en expliquant qu'il va contrôler tous les platanes du canal du Midi cet hiver. L'inspection, qui doit avoir lieu en octobre et novembre, doit se poursuivre au printemps prochain le long du canal latéral à la Garonne. Au total, 60.000 platanes vont être auscultés, de Sète à Bordeaux. Il est possible que la maladie se soit déjà propagée par l'eau du canal sur les 240 kilomètres de l'itinéraire.
Le crépuscule des platanes du canal ?

Un soir d'hiver, quelque part sur le canal dans l'Aude (février 2006).

 

Publié dans bric à broc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Mes pensées t'accompagnent dans cettedouloureuse épreuve qu'est la maladie de 84 frères...
Répondre
L
Merci pour ta compassion, soeur Myrtille.En espérant que les examens ne vont pas découvrir une maladie généralisée, au-dela de ces 84 condamnés
F
60 000 platanes à ausculter, ça va faire du taf pour le docteur es arbres
Répondre
L
C'est pas toujours marrant de chercher des champignons
F
C'est à dire qu'on reposte, ne voyant pas apparaitre le commentaire tout de suite ...
Répondre
L
Merci de cette précision.
R
Un canal une nuit, et sa tonnelle d'arbresLe reflet de leurs troncs dans une eau apaiséeTristesse de l'hiver dans sa froideur de marbreBleu profond orangé blanc crème et bleu grisé
Répondre
L
Les arbres ne laissent pas marbre.Merci de rajouter un peu de poésie à cette triste information.
F
Désolé pour le doublon, c'est sans doute l'effet miroir du canal
Répondre
L
Tu n'es pas le premier qui "bégaye" en voulant poster un commentaire ici.J'ai supprimé le doublon, mais je m'interroge sur cette curieuse épidemie, sans doute due à un mini-bug chez over-blog.