Les gentils syndicalistes d'Airbus

Publié le par Le Platane

Difficile d'être syndicaliste chez Airbus, constate le correspondant de Libération, qui explique la timidité des syndicats-maison par un "phénomène d'identification" aux avions "made in Toulouse". Son homologue de L'Humanité lui donne raison : dans son article, ce sont les représentants CGT des sous-traitants qui ont les mots les plus méchants pour la direction d'Airbus.

Publié dans bric à broc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article