Rugissements du Tigre à Pau

Publié le par Le Platane

Le maire de Thèze, une petite commune au nord de Pau, craint le bruit des hélicos. David Duizidou a osé "poser la question qui fâche", relate Sud Ouest qui salue l'arrivée du nouvel hélicoptère Tigre au 5e régiment des hélicoptères de combat de Pau. L'élu explique que les habitants de sa commune qui ne sont pas militaires se plaignent du bruit. Le quotidien souligne que l'arrivée du Tigre s'accompagnera de l'arrivée de 300 nouvelles familles.

Publié dans Rebuts de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Ce Duizidou n'a qu'à se mettre hors these
Répondre
L
C'est une solution : virer les civils aux oreilles trop sensibles, et remplacer le maire par un colonel pour être enfin tranquille !L'autre solution serait peut-être de lui trouver un boulôt à la base, comme son collègue d'une commune des Landes qui préférait le bruit des missiles à celui des antinucléaires de Greenpeace venus manifester chez lui en organisant un concert, évoqué dans une précédente  épluchure de presse
P
Beau sens patriotique de ces habitants ou de leur maire... Cet effort de défense est-il insurmontable pour eux ? Pensent-ils que la défense n'est que l'affaire des militaires. Ils auraient sans doute fait de magnifiques résistants...
Répondre
L
Je vous trouve bien sévère.Nous ne sommes pas en guerre. C'est bien joli d'invoquer "la défense de la patrie", mais diriez-vous la même chose si vous étiez directement exposé au bruit ? Derrière les grands mots, il y a aussi les petits inconvénients de la vie concrête, au  quotidien. Pourquoi ne pas les entendre ?Je constate simplement que les oreilles des civils semblent plus sensibles que celles des militaires...