Gueule de bois tricolore

Publié le par Le Platane

Il est désormais autorisé de faire tremper des copeaux de bois dans les grands vins français plutôt que de les faire séjourner longuement dans des tonneaux. Une nouvelle réglementation qui attise la polémique entre vins à identité et vins « technologiques », signale Midi-Libre. Si la plupart des professionnels du Languedoc-Roussillon interrogés par le quotidien applaudissent cette mesure, ceux de Bourgogne ou du Bordelais semblent plus mesurés. Alain Vironneau, le représentant des vins de Bordeaux accepte du bout des lèvres,  « avec des copeaux venant obligatoirement des forêts françaises ».

Publié dans Rebuts de presse

Commenter cet article

Martin Lothar 17/10/2006 22:19

Je suis persuadé que 90 % des buveurs de vin dans le monde ne sont pas capables de faire la différence entre les deux méthodes.
Le problème des (méventes des) vins français et traditionels est donc bien ailleurs.
Ceci étant, il y en aura toujours pour clamer que les copeaux ajoutés sont cancérigènes.
Que les bons vignerons attendent au pied de leur vigne (s'ils le peuvent)
La terre et le monde avec lui tourne toujours dans le bon sens et de plus en plus vite, je trouve.

Le Platane 17/10/2006 22:58

Tu as raison, Martin, et je ne prétendrais pas m'extraire des 10% capables de faire la différence.Mais attention que l'évolution dans la fabrication du vin ne fasse pas tourner trop vite la tête, au risque d'oublier ce qu'il fût.Pour les copeaux réputés "cancérigènes", j'avoue ma grande ignorance. En revanche, personne à ma connaissance n'a jamais parlé au public du filtrage à l'amiante qui avait supplanté les méthodes traditionnelles de "collage" aux blancs d'oeufs.

filou 15/10/2006 16:31

Bois le vin
Si le Platane s'offusque des picolos copeaux, c'est peut-être parce qu'il se sent concerné ...

Le Platane 15/10/2006 22:14

En tant que buveur et amateur de vin, certainement.Maintenant si certains veulent essayer l'écorce de platane plutôt que le chêne, ce sera sans moi...