Golf démocratique

Publié le par Le Platane

Un projet de golf divise la population à Lézat-sur-Lèze. Le maire de cette petite commune ariégeoise est favorable au projet présenté par un promoteur, mais une association réclame l'organisation d'un référendum. Elle a reçu le soutien de 325 électeurs, soit 20% du corps électoral, relate La Dépêche du Midi. Piqué, Gilbert Sieurac promet de soumettre la question au conseil municipal.  « La démocratie, je sais ce que c'est ! », réagit le maire.

Publié dans Rebuts de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F

Bonjour,
que dit actuellement la depeche du midi et les detracteurs de ce projet ?
Finalement 350 emplois, une clientèle supplémentaire pour les commerces,,des touristes des rentrées d'argent pour la mairie.
Pourquoi ce refus, le projet semble  excelent, je pense que maintenant il faut un referendum, car ou va Lezat sur Leze .
VITE LE GOLF EST SES EMPLOIS, ICI NOUS ETTOUFONS 


Répondre
B
Je pense qu'il s'agit davantage d'une opération foncière destinée , par le biais de textes de lois, à rendre des terres agricoles ...urbanisables, c'est-à-dire "constructibles".
Répondre
L
De plus amples informations sur www.madepeche.com (mot-clé "golf" ou "lézat")
Répondre
L
J'ai aussi noté l'apparition d'un blog, consacré au projet de Lézat, mais aussi à tous autres dans la région.Il se nomme 18 trousson animateur, "le golfeur", observe que "le même type d’investisseurs démarchent de nombreuses petites communes avec le même type de projets et exactement les mêmes arguments".A suivre
L
Ce n'est pas une surprise : par 9 voix contre 5, le conseil municipal a refusé d'organiser un référendum à Lézat.La Dépêche du Midi parle désormais d'un "golf à tendance immobilière"...
Répondre
N
Vous avez vu juste: la législation impose un projet "culturel ou sportif" pour pouvoir utiliser des terres agricoles pour des projets immobiliers. Le projet de golf n'est qu'un leurre, le véritable enjeu est la construction de 900 maisons dans un village qui n'en compte pas 1000 à ce jour. Difficile de croire que les infrastructures vont suivre...Quant au promoteur immobilier (montpellierain et donc totalement étranger au village), quand il annonce que le golf va générer 350 emplois "réservés en priorité aux habitants de lézat-sur-lèze", il semble ignorer que cette pratique est totalement hors-la-loi. Depuis quand peut-on réserver des emplois à certaines personnes?Dans tous les cas, le maire a tort, je pense de s'opposer à un référendum municipal. Cette solution démocratique serait la meilleure façon de satisfaire le plus grand nombre.L'association a été créée pour s'opposer à ce projet qui ne ferait qu'enrichir un promoteur déjà prospère, peu concerné par les questions d'environnement et de qualité de vie.Ce propos n'engage bien sûr que moi, mais j'invite les personnes qui se sentent interpelées à se renseigner et à diffuser l'information.
Répondre
L
Merci de votre contribution.J'ignorais ce "détail" du "projet sportif" pour changer l'affectation de terres agricoles. Il me semblait qu'il suffisait à un maire (une municipalité) de changer son PLU (ex plan d'occupation des sols) pour classer un terrain en zone habitable.Mais y-a-t-il seulement un PLU à Lézat ? Et quid des zones inondables, nombreuses dans la vallée de la Lèze ?Si vous avez d'autres infos, et des adresses pour se renseigner davantage sur le Net, n'hésitez pas...