L'ouvrir au Louvre

Publié le par Le Platane

« J'aime ce langage non policé qui exprime les espoirs et la rage. C'est une des façons de faire revivre la langue. Et celui qui parle prend le pouvoir.»
 
Toni Morisson, prix Nobel de Littérature, brièvement interviewée par L'Express à l'occasion d'une enquête sur le rap pour justifier son choix d'avoir organisé des slam sessions au Louvre.

Publié dans (Re)citation

Commenter cet article