La Grave, sous quels auspices ?

Publié le par Le Platane

De l'hospice des pestiférés à l'hôtel de luxe

Construit à l'écart de la ville, sur les graviers de la rive gauche de la Garonne,
l'hospice de La Grave devait accueillir au Moyen Age les "nécessiteux" et les malades de la peste.

Mais les indigents seront vite considérés comme des pestiférés, même en l'absence d'épidémie, et hôpital se transforme en une sorte de prison en 1647.
les Capitouls transforment l’Hôpital Saint-Sébastien des Pestiférés en Hôpital Général Saint-Joseph de la Grave, pour y « renfermer » mendiants, voleurs, filles publiques mais aussi les « fous », les vieillards démunis, les orphelins et enfants abandonnés
source : Histoire de La Grave, sur le site du CHU
On parle aujourd'hui de transformer les bâtiments, classés Monuments Historiques, en hôtel de luxe...


Publié dans Déclics

Commenter cet article

Philippe 21/11/2006 10:49

Peste soit de ces graves promoteurs ...