Platanes : deux bois, deux mesures

Publié le par Le Platane

Voici enfin des photos des fameux platanes centenaires menacés d'abattage à la sortie de Toulouse pour faire gagner quelques minutes à des bus, dont on évoque périodiquement le sort ici depuis le 15 décembre 2005 :
Ces platanes, situés à l'entrée de l'Union sur la vieille route d'Albi (RN88), seraient les premiers à disparaître.(250 sont menacés)
Pourtant, à quelques centaines de mètres de là, sur la même route, ces platanes situés à la sortie de Toulouse, eux, ne craignent rien :


Moralité : quand on est platane (aussi), mieux vaut être planté à Toulouse qu'en banlieue.

Publié dans bric à broc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Et pourtant, ça fait partie des clichés récurrents d'arrivées de vacances dans le Sud, ces routes bordées de platanes...
Répondre
L
Oui, pour les Nordistes.Un petit relent de Nationale 7, qui disparait même sur les départementales.Il ne restera bientôt plus que le canal du Midi pour offrir ce type d'alignement, si ça continue.
P
Et encore un toulousain ou une toulousaine, vous êtes bientôt plus nombreux que les Lyonnais!!
Suis pas grossière c'est pas vraiment mon truc mais là excuse moi : y a des cons quand même les platanes ils veulent les enlever? non sont fadas les gens! c'est le vent d'autan qui souffle sur la ville rose?
Ah Toulouse!! ville où est né mon premier rejeton, l'est grand le gaillard!!
Bisous
Pomme!
 
Répondre
L
A Lyon, je ne sais pas. Mais dans tout le Sud Ouest, les platanes sont dans la ligne de mire des élus et de la DDE.
F
On dirait que l'ombre appelle au secours
Répondre
L
Exactly.(On ne peut plus dire "Hecta-ctement" à l'heure numérique)