Violence = cinéma ?

Publié le par Le Platane

« En tant qu'artiste, je dois avoir la liberté d'écrire ce que je veux, sans me préoccuper de son contenu moral.Je dis certaines choses pour le plaisir de choquer. Cela a la même valeur qu'une scène d'action au cinéma. »

Curtis Jackson, alias 50 Cent, gangsta-rappeur et désormais acteur, dans une interview au Monde à propos de Réussir ou Mourrir, film autobiographique "à 70%".

Publié dans (Re)citation

Commenter cet article

le platane 22/02/2006 13:42

Je ne connaissais pas ce rappeur US mais j'imagine très bien la violence de ses propos. De ce que j'ai lu, il a vécu et vit encore dans la violence. Sa "réussite" très matérielle ne l'en préserve pas. A méditer.Il n'y a pas que lui qui adresse aux jeunes un message de violence. Si on y réfléchit bien, de nombreux producteurs de films, notamment à Hollywood, sont aussi des producteurs de violence. Et sans même se cacher derrière un quelconque prétexte artistique...

roxane 22/02/2006 11:12

50 cent me choque une fois de plus... Outre les démêlés du chanteur avec la police pour sa ... violence (justement !), son irresponsabilité, surtout lorsqu'on sait qu'il s'adresse à des jeunes, me dérange profondément. Il est trop facile de se dédouaner de ses responsablités sous le prétexte de la liberté d'expression artistique ! Ce sont des jeunes qui écoutent ! C'est minable de dire ça...